• ESAA/Lettre ouverte des étudiants aux Conseillers Municipaux

    Lettre ouverte à l’attention des Conseillers Municipaux de la Mairie d’Avignon.

     

    Mesdames, Messieurs,

     

    Nous vous écrivons cette lettre car nous sommes étudiants à l’École Supérieure d’Art d’Avignon. Comme vous ne l’ignorez sûrement pas, notre école traverse une grave période de crise depuis la décision d’une seconde baisse de budget de 8%, qui a servi de prétexte à la fermeture du concours d’entrée en première année. Un mouvement étudiant s’est alors organisé pour lutter pour la survie de notre école. Ce mouvement a été rapidement confronté aux manipulations et l’incompétence de la direction nommée par le Conseil d’Administration. (1)

    En tant qu’étudiants, nous sommes les principales victimes des dégradations de nos conditions d’études dues au désengagement financier de la Mairie et à la nomination d’une directrice incompétente. La situation est bloquée et la stratégie qui a été choisie par la Mairie est celle du pourrissement. Nous en appelons aujourd’hui à votre responsabilité d’élus pour vous engager à défendre nos études et nos diplômes.

    Nous avions proposé avec les enseignants et personnels de l’école une « direction collégiale » pour assurer la continuité du bon fonctionnement de l’établissement et la préparation des diplômes, en attendant qu’un Conseil d’Administration exceptionnel puisse se réunir. Ceci dans une volonté de laisser le temps aux administrateurs de trouver une solution par rapport à la baisse de budget, le concours de première année, la reconduction des enseignants précaires et au problème de gouvernance.

     

    Cette proposition a été piétinée par Stéphanie Morel, dans les faits et dans son mail adressé à l’ensemble des étudiants. Or nous nous interrogeons sur la situation: la direction est en « arrêt maladie » et Stéphanie Morel signe les décisions à sa place. Est-ce que le CA a réellement voté cette délibération de signature à Mme Morel? Et puisqu’elle signe les documents, pourquoi l’administration doit-elle faire valider chaque décision par la directrice?

    La situation prend une tournure absolument détestable: la directrice se rend compte que l’école tourne beaucoup mieux sans elle, et, alors qu’elle est en arrêt maladie, elle exerce des pressions sur les personnels, cherche par tous les moyens à entraver le bon fonctionnement de l’école et à saboter la préparation des diplômes. (2)

    Nous vous demandons aujourd’hui de prendre position auprès de Mme Stéphanie Morel et de Mme Cécile Helle pour les enjoindre à trouver une solution à nos revendications. Cette volonté de lock-out de la part de la mairie nous met dans une situation absolument intenable, ceci à quelques semaines des diplômes.

     

    Nous avons entendu dire par l’intermédiaire des journalistes que nous avons rencontrés que certains d’entre vous pensaient que nous étions « manipulés »: nous espérons que ces bruits de couloirs sont faux, car ils ne feraient que démontrer une attitude hautement méprisante vis à vis de la jeunesse. Nous pensons que les revendications de l’accès à une Éducation Supérieure de qualité et des conditions d’étude sereines sont des revendications parfaitement légitimes. Nous espérons qu’en tant qu’élus de la République, vous serez à même de prendre en considération le fait que même si nous sommes jeunes, nous sommes avant tout tous citoyens et électeurs, et que nous sommes dotés d’un esprit critique nous permettant d’analyser une situation et d’en tirer des conclusions.

    Nos portes sont ouvertes, nous serions ravis de vous rencontrer, de vous présenter nos travaux et de vous démontrer en quoi les qualités de notre école sont une nécessité pour notre ville.

     

    Les étudiants de l’École Supérieure d’Art d’Avignon.

     

    ps: Lors de la réunion préparatoire du précédent Conseil d’Administration, un Conseiller Municipal de la majorité a comparé le budget de l’école à celui des passages piétons, en  expliquant aux élus étudiants que pour réduire leur coût, la mairie va maintenant peindre quatre bandes plutôt que six. Et que c’est la même logique qui doit s’appliquer pour nous. Nous espérons que cette comparaison vaseuse était une maladresse.

     

     
    (1) La chronologie est détaillée sur notre blog: https://etudiantsesaa.wordpress.com/

    (2) Un exemple parmi d’autres: dernièrement, le site internet de l’école, laissé à l’abandon depuis deux ans, a été repris en main par les étudiants dans le but de d’aller de l’avant et de défendre la qualité des projets de notre école. Un énorme travail bénévole des étudiants a été réalisé ces deux dernières semaines pour réaliser un site fonctionnel et graphiquement efficace. De leurs domiciles, la direction et son assistant,en « arrêt maladie », ont repris la main sur le site et supprimé le travail des étudiants dans l’heure qui a suivi. Nous trouvons cette attitude profondément immature et irresponsable.

    « EBABX/Article de Sud-Ouest + réponse des enseignantsCNEEA : courrier aux parlementaires »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :