• ESAT en Lutte/Réunion du 11 janvier au Ministère

    Compte rendu partiel de la réunion du 11/01

    L'intersyndicale qui est en cours n'a pas pu être représentée car l'invitation a été faite le mardi soir. Seul le Snead-cgt était présent. Étaient présents Philippe Belin et Florence Touchant pour la DGCA, 4 enseignants pour le Snead-cgt (dont 2 appartenant à ESAT en Lutte)

    Deux d'entre nous ont affirmé appartenir au collectif rédacteur de la lettre ouverte et ont remis des exemplaires de la lettre et la liste des signataires mise à jour.

    Cette réunion éprouvante, nous a mis dans une situation dont nous nous doutions mais qui là a été explicitement énoncée :

    - Nous sommes le premier syndicat à nous battre contre un progrès social (l'augmentation de nos collègues des nationales)

    - Nous faisons de l'auto-censure en ne revendiquant pas auprès de nos tutelles une grille de salaire semblable et des prophéties auto-réalisatrices quand nous pensons que nos employeurs ne pourraient supporter une telle différence

    - Nos président d'EPCC ne font des courriers que pour demander des augmentations de dotation et se soucient peu de nos carrières et de nos écoles (« vous ne savez probablement pas comment fonctionnent les manœuvres politiques »)

    A cela, ajoutons les arguments fallacieux : le Ministère n'a que 18 mois de retard sur le calendrier (depuis la promesse de Pellerin), nous n'avons qu'à nous servir de l'incompatibilité de nos statuts avec ceux qui nous permettrait de faire de la recherche (sic) pour forcer nos financeurs à modifier nos statuts, aucun de nos représentants (Andea et Cneea ont été leurs seuls interlocuteurs) ne s'est jamais attaché à porter ce sujet, ils défendrons bien sûr le Cneser-ac, ne suivent pas les positions de certains directeurs des nationales etc.... Enfin, nous personnels, syndicats n'avons jamais été convié aux négociations (qui se déroulent depuis deux ans) car c'est juridiquement impossible car le MCC n'est pas notre employeur (!)

    Nous avons argumenté et répondu à chacune de ces attaques et avons obtenu l'assurance (orale) qu'une négociation interministérielle se tiendrait avant la fin du mois si nous ne nous opposons pas au toilettage de la grille des collègues (qui serait proche mais nous devons vérifier, de celle d'un inspecteur à la création, sur la base de 382 heures annuels)

    « MigrationL'espoir en images »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :